1 contrat d’assurance
AXA en exclusivité
réservé au membres hypnothérapeutes du SNH

partenaire de l’
 Association de Gestion Agréée
des Professions de Santé

Bienvenue au Syndicat National des Hypnothérapeutes !

Le Syndicat National des Hypnothérapeutes regroupe les hypnothérapeutes, praticiens de l’hypnothérapie à titre principal, ainsi que les médecins, chirurgiens, dentistes, infirmiers, kinésithérapeutes, sages-femmes, psychologues, diététiciens-nutritionnistes et autres professionnels du soin qui recourent à l’hypnose dans le cadre de leur activité.

Découvrez :

Trouvez un professionnel près de chez vous 

Vos interlocuteurs 

Nos statuts et notre règlement intérieur 

Notre positionnement  

Les écoles partenaires du SNH

LA TRIBUNE DE LA PRESIDENTE

Je suis tourné(e) vers les autres
et vers mon avenir ???

Pour reprendre un slogan du Ministère de la Défense
qui nous pardonnera de l’avoir détourné, pour notre propre défense.

 

Comme un bon soldat, je suis en tenue de camouflage, car l’administration française me refuse un statut professionnel reconnu et encadré.

Je suis celui ou celle qui peut pourtant vous aider à agir sur vos addictions, comme le tabac ou le sucre, sur vos états dépressifs, sur votre stress ou votre sommeil, sur vos troubles du comportement alimentaire … sur la phobie scolaire de votre enfant ou son énurésie, tout en douceur et rapidement.

Qui suis je ? un(e) professionnel(le) dument formé(e) (formations non reconnues par l’état que j’ai auto financées) dont l’avenir pourrait paraître prospère puisque les sollicitations ont augmenté de plus de 530% en 3 ans (indice pages jaunes) . Non remboursées par la sécurité sociale, je demande simplement une prise en charge des séances par les mutuelles qui le peuvent, pour votre pouvoir d’achat. C’est encore trop !

Je suis un(e) professionnel(le) de la relation d’aide, un(e) professionnel(le) formé(e) aux neurosciences, un ou une hypnothérapeute et comme 6000 d’entre elles et d’entre eux qui risquent chaque jour de tomber pour exercice illégal de la médecine, je vous reçois pour vous aider sans savoir ce que demain sera fait, car l’État Français ne sait pas ce que fait un ou une hypnothérapeute, et plus insensé encore, ne veut pas le savoir !

Le Président parle d’innovation en matière de santé ! Nous sommes une profession émergente reconnue par la faculté de médecine, par l’INSERM pour ses applications, mais ce n’est pas suffisant.

Le Président parle de Prévention !
En première intention nous ferions réaliser de réelles économies à la Sécurité Sociale et abrègerions des parcours de santé coûteux et inutiles. Nous évitons déjà que certaines pathologies ne s’aggravent, en vous permettant d’accéder à des ressources en vous insoupçonnées, mais ce n’est toujours pas suffisant.

La Ministre de la Santé parle de « thérapies non médicamenteuses » pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer ! Nous participons à des études cliniques que nous avons initiées, grâce à notre institut de recherche, mais ce n’est ni suffisant, ni sans doute crédible, et pourtant c’est reconnu par des institutions qui sont en charge de ces patients.

Le Ministre du travail parle de la liberté de choisir sa formation et son avenir professionnel ! Nous avons un métier de reconversion, utile aux autres et à nous même puisque nous sommes 6000 chômeurs en moins et heureux dans notre travail, que notre métier est un métier d’avenir qui conviendrait à beaucoup d’autres personnes à un tournant de leur vie, mais ce n’est pas pris en compte.

L’État ne veut pas reconnaitre nos formations sous le prétexte que nous ne serions pas une profession, et ne veux pas valider nos formations sous prétexte que notre profession n’est pas reconnue… Pourtant certains d’entre nous enseignent ces mêmes formations jusque dans les universités.

Comme dirait Coluche et bien d’autres, c’est le serpent qui se mort la queue ! Nous sommes des gens comme les autres, mais nous agissons différemment et c’est sans doute cela qui dérange !